5 Ugly Truth About Bureau Vallée Lyon | bureau vallée lyon

« On n’est pas Lyon, mais par rapport à Saint-Étienne on tire notre épingle du jeu », assume Yoan Hyvrard, agent immobilier à Saint-Chamond.

Présentation des rayons Papeterie Légère - bureau vallée lyon ..

Présentation des rayons Papeterie Légère – bureau vallée lyon .. | bureau vallée lyon


Présentation des rayons Papeterie Légère - bureau vallée lyon ..

Chaise De Bureau Bureau Vallée Unique Bureau Vallée Lyon. Bureau .. | bureau vallée lyon

Il faut dire que le marché du logement repart dans la vallée du Gier. « C’est notre meilleure année depuis 2013 », affirme Fabien Matricon, gérant de Libération 24. La chambre des notaires lui donne raison. Les prix des maisons, comme des appartements sont à la hausse. Mieux, le nombre de transactions a augmenté. « En volume, on vend plus que les années précédentes », constate Eddy Bard de l’agence Athome.

Les programmes neufs se sont d’ailleurs multipliés en 2018. « Ça attire forcément les investisseurs », souligne Jean-Christophe Genevrier, notaire à Saint-Chamond. Résultat : le marché de la location aussi se porte bien. « On a rempli tous les nouveaux appartements qu’on avait », insiste Yoan Hyvrard.

Des biens pourtant chers sur le marché couramiaud. « Il y a du dynamisme en ce moment. L’école d’infirmières, Novaciéries, les industries qui arrivent comme Linamar. Tout cela nous amène une nouvelle clientèle », souligne l’agent immobilier, spécialisé dans la location.

De nombreux primo-accédants

Côté vente, c’est encore mieux. La raison ? Les faibles taux d’intérêt. À peine 2 %. « Ils sont tellement bas que pratiquement tout le monde peut acheter », s’amuse Eddy Bard. Ainsi, les notaires voient passer de plus en plus de primo-accédants dans leur bureau. « Des gens de 25 ans à peine », estime Mélanie Ehret, notaire à Rive-de-Gier.

D’après les agents immobiliers, c’est même le moment d’acheter. « Les taux sont bas. Et les prix amorcent une remontée », constate Eddy Bard. Certains l’ont bien compris. Ainsi deux autres clientèles se dégagent dans la vallée du Gier. Les couples de banlieue lyonnaise qui passent d’un appartement à une petite maison. Et les cadres supérieurs. C’est à cette clientèle que s’adresse Philippe Bachelet d’Osia Immobilier. « Ça marche fort comme secteur », assume-t-il. Ses principales ventes, il les fait autour de Rive-de-Gier. Sur les hauteurs.

« Le centre-ville de Rive-de-Gier, c’est vraiment difficile », pose Mélanie Ehret. En cause, un parc immobilier mal entretenu et une taxe foncière trop élevée. « Les gens ne veulent ni louer, ni acheter ici », confesse un agent immobilier de la ville. Pour un bien équivalent, la taxe foncière est en moyenne deux fois plus importante à Rive-de-Gier qu’à Genilac ou Saint-Martin-la-Plaine. De quoi faire réfléchir les investisseurs.

Comme quoi, même dans un contexte favorable et une position géographique privilégiée, les villes ne partent pas toutes sur un pied d’égalité.

> Retrouvez tous nos contenus dans Lifestyle

« Nous avons plus de demandes que d’offres »

Comment jugez-vous l’état du marché immobilier dans la vallée du Gier ?

« Je le sens très porteur. On retrouve un certain engouement de la clientèle. Les gens ont de nouveau confiance dans le marché. Et les prêts sont très intéressants. Cela favorise évidemment les acquisitions. À côté de ça, de nombreux programmes neufs se créent. Les investisseurs injectent de l’argent. C’est toujours bon signe. »

Et qu’en est-il de la location ?

« La location, notre cabinet n’en fait pas assez pour être représentatif de l’état du marché. Mais je suis assez pessimiste. Les locataires cherchent des biens sans travaux avec des prestations élevées. Ça devient difficile de trouver. »

À quel type de clientèle avez-vous affaire ?

« Cela dépend du type d’acquisition. Nous avons beaucoup de primo-accédants pour les appartements. Petit à petit, les gens prennent conscience qu’acheter revient parfois moins cher que louer. »

Pensez-vous que cette tendance est partie pour durer ?

« Pour être honnête, il s’agit de notre meilleure année depuis 2013. Les prix augmentent et notre nombre de transactions aussi. La seule difficulté que l’on risque de rencontrer demain, c’est le manque de bien immobiliers sur le marché. Aujourd’hui, nous avons plus de demandes que d’offres. Et ça ne va pas aller en s’arrangeant. Lorsque les biens sont au bon prix, ils ne restent pas longtemps en vente. »

Sacha MARTINEZ
sacha.martinez@leprogres.fr

A lire aussi

5 Ugly Truth About Bureau Vallée Lyon | bureau vallée lyon – bureau vallée lyon
| Pleasant to be able to my personal website, in this particular time period I will demonstrate with regards to keyword. And after this, this can be the first picture:

Présentation des rayons Papeterie Légère - bureau vallée lyon ..

bureau-valla-e(5) – Franchises et carrières Bureau Vallée – bureau vallée lyon | bureau vallée lyon